• Du 03 mai 2019 au 30 mai 2019

Du lundi 25 février au jeudi 28 février 2019, sous l’impulsion de Corinne Delmas, l’UFR de sociologie a organisé la 9e Semaine internationale de sociologie, intitulée « Trente ans après la chute du mur : L’Allemagne dans l’Union européenne », s'est tenue sur les sites Tertre et Censive ainsi qu’au Pôle Etudiant (pour la projection-débat).

  •  Quels en étaient les buts ?


Dans la continuité des liens que l’UFR a tissé avec des universités étrangères dans le cadre des échanges Erasmus, mais aussi des échanges scientifiques entre les membres du CENS et des chercheurs étrangers, la Semaine Internationale de Sociologie est un moment d’échanges privilégiés entre les étudiants, les enseignants de l’UFR et des chercheurs s’intéressant à un pays étranger. L’idée de la Semaine Internationale de Sociologie est de promouvoir la sociologie en dehors de notre UFR et de faire découvrir aux étudiants un autre pays sous un angle principalement sociologique. Chaque année, l’UFR choisit donc un pays qu’elle met à l’honneur pendant une semaine.
Cette année, c’est « l’Allemagne dans l’Union européenne » qui était retenue. C’est pour les étudiants une occasion unique de dialoguer avec des chercheurs majoritairement étrangers qui travaillent parfois avec des méthodes et des approches différentes de celles dont ils ont l’habitude.
 

  • Sur quoi ont porté les différentes interventions ?

Le programme, varié, comprenait des interventions faites par des Allemands et des Français, principalement sociologues, historiens, politistes et germanistes.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Tilman ALLERT, Professeur de sociologie et psychologie sociale, à la Goethe-Universität de Frankfurt am Main, est intervenu sur deux sujets : Socio-histoire d’un geste funeste : le salut allemand et Theodor W. Adorno et la critique de la modernité.

François CARDI, Professeur, sociologue et photographe, à l’Université d’Evry, est intervenu sur : « Voir, observer, penser » : August Sander, photographe sociologue.

Des étudiants de sociologie de l’UDENS ont participé activement à la manifestation, en organisation la projection et le débat, en partenariat avec le Centre Culturel Franco-Allemand de Nantes, du film Les vivants, de Barbara Albert,  au Pôle étudiant.

Virginie Silhouette-Dercourt, Maîtresse de conférences HDR en sciences de gestion, (Université Paris 13), est intervenue sur Les parcours d'intégration en France et en Allemagne : entre apprentissage de la langue et éducation à la consommation.

Bénédicte TERRISSE, Maîtresse de Conférences germaniste de l’Université de Nantes a parlé d’un Ouvrier-écrivain, transfuge de classe, écrivain à second métier ? Mises en fiction d'une trajectoire d'écrivain en RDA dans l'œuvre de Wolfgang Hilbig (1941-2007)

. Gwenaëlle Perrier, Maîtresse de conférences en science politique (Université Paris 13) a pour sa part évoqué les Politiques de l’emploi et le modèle allemand du travail au prisme du genre.

- Etienne DUBSLAFF, Maître de conférences, germaniste (Université Montpellier 3) est intervenu sur L'éclatement d’un système partisan. Evolution sociologique et idéologique des partis politiques allemands



 
  • Quel bilan tirer de cet événement ?

Localement, le bilan est très positif.

L’audience nombreuse à toutes les conférences et les retours se révèlent très encourageants. Tous les étudiants consultés se sont montrés intéressés par cet événement parce qu’ils ont pu découvrir des sujets et des approches qui ne leur étaient pas familiers ; une grande partie d’entre eux a apprécié la dimension comparative et l’ouverture d’autres perspectives. Dans une large majorité, ils ont clairement manifesté leur souhait que cet événement soit reconduit.