Aurélien BOUCHER, doctorant au Centre Nantais de Sociologie (CENS EA3260) a soutenu sa thèse le 2 juillet 2013

Résumé de la thèse :

Depuis les Jeux Olympiques d'été de 2008, des articles qui concernent les sportifs chinois sont régulièrement  publiés dans les médias français et chinois. Ces derniers sont le plus souvent présentés sous les traits d''enfants de familles pauvres qui se donnent corps et âme à une nation qui les nourrit et les exploite.

Cette étude de la formation et de la réforme des élites pongistes dans la Chine contemporaine invite à dresser un tout autre portrait des enfants âgés de quatre ans à une vingtaine d'années qui s'engagent dans la pratique quotidienne du tennis de table au sein d'institutions reconnues par l'Etat comme des "centres de formations des réserves de pongistes d'excellence".

Elle met en lumière que la marchandisation des formations, des encadrants techniques et des pongistes professionnels, imposée par les responsables des commissions sportives nationales et provinciales, incline les pongistes chinois à se percevoir selon un modèle de l'entrepreneur, maître de son destin.