• Quels sont les objectifs de ce master ?

Le master ACT forme des praticiens qui sont capables, au sein d'une structure publique (collectivités territoriales, administrations d'État, établissements publics, agences...), actd'entreprises privées (cabinets d'études, entreprises de conseils...) ou d'associations, d'accompagner les décideurs dans le cadre de l'élaboration des politiques publiques territoriales, d'apporter un regard sociologique sur la résolution de problèmes, de concevoir et de mettre en place des dispositifs d'enquêtes, quels qu'en soient les domaines et les temporalités en amont de la décision par la production de diagnostics ou en aval par l'élaboration d'études pour identifier les effets de l'action.


 

  • Pouvez vous nous présenter les stages ?

Dans le cadre de leur formation, les étudiants réalisent deux stages à partir du mois de février (3 mois minimum en Master 1 et 4 mois minimum en Master 2). Les stages s'obtiennent soit par recherche individuelle par les étudiants, soit suite à la demande d'organismes ou d'institutions politiques.
 

Pour l'année universitaire 2017/2018, ci-dessous la liste des structures qui ont proposé un stage aux étudiants ACT.

Conseil départemental de Loire Atlantique (3 stages), Région Pays de la Loire (1 stage), Ville de Saint-Nazaire (1), Ville de Saint-Herblain (1), Ville de Pornichet (1), Ville de Nantes (2), Ville de Vallet (1), Ville de Vertou (1), Ville de La Roche sur Yon (1), Ville de Saint André des Eaux (1), Département de Mayotte (1), Ville de Cossé le Vivien (1), Communauté de communes Erdre et Gesvres (1), Cabinet conseil Nantes (1), Agence d'urbanisme de Nantes (1), Direction départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (1), Université de Nantes (1), Université Bretagne-sud (1).

 

Deux étudiants présentent leur mission de stage dans une collectivité

Sara Aubineau - M2 ACT

"J’ai choisi de réaliser mon stage de Master 2 Action Publique Territoriale à la Direction de l’Éducation du Conseil Départemental de Loire-Atlantique.

cgLors de ce stage, c’est la directrice de l’Éducation qui est ma tutrice. C'est-à-dire qu'elle me guide sur le terrain. Cette période d’immersion dans la collectivité s’étend sur une durée de 5 mois (février 2018 – juillet 2018). Le montant de l’indemnité de stage s’élève à 577 euros par mois.

L’objectif de ce stage est de réaliser un bilan qualitatif (enquête par entretiens) d’évaluation et de recueil des besoins pour définir les modalités de poursuite et les éventuelles propositions de réorientation de dispositifs mis en place par le Département.

Il s'agit, d’une part de l’appel à projets "Actions éducatives et citoyenneté", et d’autre part du dispositif : "Les classes découvertes".

Ma participation au travail d'évaluation de ces politiques s’insère dans l’élaboration du Projet Éducatif Départemental. Parallèlement, le stage permet d’acquérir une solide connaissance du cadre institutionnel des politiques éducatives, ainsi que des compétences propres à chaque acteur exerçant au sein des départements".
 

Titouan Lemarechal - M2 ACT


"Je réalise mon stage à la Ville de Saint-Nazaire dans la Direction Proximité Tranquillité Publique. J’ai trouvé ce stage par l’intermédiaire d'un de nos enseignants de Master qui stnm'avait auparavant interrogé sur mon projet professionnel.

La direction dans laquelle je me trouve a deux missions : le lien avec les citoyens et la tranquillité publique de manière plus générale (police municipale, ASVP et service de prévention et de médiation).

Sur place, je suis encadré par le responsable de la direction.

Ma mission consiste à participer à l’élaboration d’un observatoire local de la tranquillité publique. Concrètement, mon travail consiste à répertorier et évaluer les différentes sources de données qui peuvent nourrir cet observatoire. Il y a donc un travail de recherche de documents réalisé en interne de la collectivité mais aussi auprès des partenaires de la ville.

Mon stage dure 4 mois. Il est rémunéré sur la base de l'indemnité de stage. Pour mon mémoire, je travaille plus sur la genèse du service dans lequel je me trouve. Comment s'est-il mis en place ? Pour répondre à quels besoins ?... J’aborde ce travail de mémoire sous l’angle du “processus de construction de la légitimité de l’action municipale sur les questions de sécurité et de tranquillité publique”.