Gilles Lazuech et Valérie Rolle, co-responsables du master avec
 
  • Dans quel esprit le parcours Epic a-t-il été refondé en 2017?
Le parcours « Expertise de Professions et Institutions Culturelles » (EPIC) prend place au sein du master « Civilisations-Cultures-Sociétés » (CCS) qui regroupe cinq UFR des pôles LLSHS et Société de l’Université de Nantes (Histoire, Communication, Langues et Civilisations, Sociologie) et travaille en association avec L’Ecole des Beaux Arts et le Quartier de la Création à Nantes.

Créé en 2004, ce parcours centré sur la sociologie de la médiation culturelle a été refondé en 2017 dans le but de l’ouvrir aux Humanités numériques et à une approche sociologique critique des nouveaux dispositifs mis en place par les institutions et les industries culturelles régionales. Dans son ambition de préparer à des métiers d’enquête et d’expertise sociologiques, la formation Epic entend contribuer, d’une part, à clarifier les enjeux liés aux conditions de démocratisation de la culture, de développement des échanges culturels, de renforcement de la citoyenneté dans les dispositifs d’action culturelle ainsi que de construction des identités aux échelles locales, nationales et internationales et, d’autre part, de saisir leur impact sur le développement économique et culturel territorial.


 
  • Quels registres de compétences professionnelles développe le parcours Epic ?
Il s’agit de former des praticien·ne·s capables de développer trois registres de compétences sociologiques :
  • Réaliser des missions de diagnostic sociologiques dans le cadre des dispositifs culturels et artistiques ;
  • Assister les organisations dédiées dans leur vocation de médiation et de développement territorial ;
  • Prendre en charge les fonctions de coordination et de promotion dans la mise en place d’événements culturels.
 
  • En quoi le dispositif d’enseignement (tronc commun, enseignements de spécialité, missions de stage) constitue-t-il un vecteur original de formation scientifique et de socialisation professionnelle ?
     
En première et seconde année, un tronc commun dispensé à tous les étudiant·e·s du master CCS privilégie l’apport de connaissances dans les disciplines transversales : Droit de la culture, Histoire de l’art, Politiques et institutions culturelles, Economie des industries culturelles, Management de la culture, Histoire culturelle. Des projets tutorés organisés avec le concours d’une vingtaine de partenaires territoriaux ainsi que des ateliers consacrés à la création numérique et aux pratiques multimédias sont proposés en collaboration avec l’Ecole des Beaux-Arts de Nantes.


Au sein du parcours Epic, quatre domaines de connaissance sociologique sont privilégiés :
  • La sociologie des professions et organisations artistiques ;
  • La socio-histoire des pratiques culturelles en lien avec les politiques publiques de démocratisation de la culture ;
  • La sociologie des goûts et des modes d’expression esthétique ;
  • L’approche par méthodologies croisées des organisations culturelles et des publics de la culture.

Outre l’apport donné dans les TD de méthodologie approfondie dans le domaine de spécialité, les contenus de cours portent aussi bien sur les arts académiques et patrimoniaux que sur les formes renouvelées de cultures populaires (cinéma, arts vivants, musiques actuelles, spectacles et arts du divertissement…).


Le premier semestre condense apports théoriques et méthodologiques ainsi que des interventions de professionnels et de chercheurs sur des domaines ciblés dans le secteur considéré. Le second semestre est entièrement consacré à la recherche et la réalisation d’une mission de stage (trois mois minimum en M1 et quatre mois en M2). L’encadrement scientifique des missions professionnelles et la méthodologie des mémoires donnent lieu à des séances de travail collectif regroupant chaque promotion de première puis de deuxième année dans un séminaire de deux à trois jours visant à confronter les retours d’expériences de stage.
 

Voici deux demandes de stages à titre d'exemples

1 - Mission de diagnostic et d’évaluation des pratiques artistiques en amateur sur la ville de Saint-Nazaire dans le cadre d’un stage de 4 à 5 mois


La vile de Saint-Nazaire a engagé en 2016/2017 une réflexion sur l’évolution de son projet culturel. Après une démarche de concertation et d’analyse partagée avec les acteurs du territoire, les habitants, les services de la ville, un document de cadrage a été voté par le Conseil Municipal. Il pose 5 orientations stratégiques appelées à être déclinées en actions opérationnelles.

Cette première étape a démontré combien les pratiques amateurs, les actions culturelles portées par les associations sont des éléments essentiels de l’activité culturelle et artistique d’un territoire. Une centaine d’association portent des activités en direction de différents publics. La vile accompagne ces projets par des soutiens financiers, matériels, immobiliers... Pour engager une nouvelle étape de son projet culturel, la Direction Culture engage un diagnostic sur les pratiques amateurs.

Le stage porte sur une mission de diagnostic, d’évaluation des associations et des porteurs de projet artistiques et culturels. Il est porté par des comités de pilotage constitués de représentants des acteurs associatifs et des représentants de la ville de Saint-Nazaire.

Missions

Sous la responsabilité du directeur de la Culture et du comité de pilotage le(la) stagiaire aura en charge :
  • La production d’un bilan quantitatif des pratiques amateurs sur le territoire nazairien : Réaliser une démarche d’évaluation des activités associatives en matière de pratiques culturelles et artistiques.
  • La production d’une analyse qualitative à partir des rapports d’activités, des objectifs définis et des résultats : Croisement des données, analyses et enseignements...
  • La mise en perspective : Réflexions et préconisations en cohérence avec le projet culturel de la ville.

Description des activités
La mission se réalise à partir de documents existants, de questionnaires, d’entretiens collectifs et individuels,
Présence sur les instances de coordination de la Direction de la Culture et de la mission.

Profil / Etudiant Master 2
  • Maîtrise de l’évaluation et des démarches enquêtes,
  • Connaissance de l’environnement culture, du monde associatif, des politiques publiques,
  • Aptitudes : capacité rédactionnelle, d’analyse et de synthèse, d’organisation, à travailler en équipe et à animer une équipe, sens de la planification, rigueur et aptitude à prioriser les demandes, savoir prendre des initiatives et être réactif.
Informations sur le stage
Base 35 heures, Stage indemnisé, Lieu de travail : Mairie de Saint-Nazaire


2  - Service Action culturelle / Direction du Développement Culturel

Mission de stage Master 2 / 5 mois - mars-avril 2018 / juillet-août 2018


La médiation culturelle : valorisation et renouvellement des pratiques

  • Contexte

La Ville de Nantes s'est donnée pour objectifs de permettre un égal accès de tous à l'offre culturelle sur le territoire nantais, d'élargir la participation à la vie culturelle, de promouvoir l'innovation sociale par la culture et de favoriser la créativité et l'expressivité culturelle des habitants.

La Direction générale à la culture met en oeuvre ces orientations dans une démarche de coopération culturelle impliquant les équipements culturels en régie municipales et métropolitaines, les structures culturelles conventionnées, les artistes et une grande diversité d'associations culturelles. Elle s'y engage avec les habitants et les professionnels des champs de l'inclusion sociale, éducatifs et socioculturels concernés au travers de nombreux dispositifs et instances de dialogue citoyen (Quelques exemples : Pass Carte Blanche, Parcours Education Artistique et Culturel, Dispositif des Créations partagées, Nantado, Clap, Bureau des Projets, Groupe Expert Culture du Conseil Nantais pour l'Accessibilité Universelle, Groupe Culture du Contrat de Ville de l'agglomération nantaise).

Concerner l'ensemble de la population nantaise et permettre à chacun de participer à la vie culturelle nécessite de poursuivre le développement de l'accessibilité de l'offre culturelle, de diversifier et de renouveler les modes de faire (valorisation et développement des capacités des personnes, reconnaissance des expressions, échanges de savoirs et réciprocité). Il s'agit donc dans un premier temps d'identifier la diversité des approches des structures culturelles investies de ces enjeux pour, dans un second temps, mettre en perspective par la capitalisation des expériences et la mise en réseau.
 

  • Stage

Finalité

Réaliser quelques études monographiques de l'action culturelle de structures culturelles en régie et conventionnées (environ 5 à 7) et proposer des préconisations : identifier les problématiques (notamment autour de l'aménagement du territoire & territorialisation, les publics ciblés, la participation & contribution des habitants), les moyens engagés, les attentes et difficultés rencontrées, les indicateurs d'évaluation. Synthétiser un document livrable pour présentation générale. Réaliser le répertoire de la médiation culturelle en étant force de proposition sur des outils de communication.

Mission

1. Réaliser quelques études monographiques de l'action culturelle : autour d'un panel de 5 à 7 structures, réaliser une analyse et des préconisations (analyse de données quantitatives et qualitatives - entretiens)
2. Contribuer à la communication du service Action culturelle et proposer de nouveaux outils de mise en réseau des acteurs :
. Réaliser le répertoire des médiateurs culturels et proposer des outils de mise en réseau
. Contribuer à l'actualisation du Guide des pratiques artistiques amateurs (Mise à jour et diffusion du Guide (interne & externe) et Mise à jour des outils de communication)
 

Compétences requises (filières gestion & médiation culturelle, sciences politiques, communication)

  • Bonne connaissance des modalités de gestion (analyse budgétaire), de traitement de données, et en méthodologies appliquées aux enquêtes (questionnaire, entretien, étude de terrain)
  • Autonomie, Rigueur dans le traitement des informations et respect des échéances
  • Connaissance du secteur culturel et des collectivités territoriales
  • Capacité d'analyse et de synthèse, ouverture d'esprit, qualités relationnelles
  • Maîtrise des outils de communication & numérique (PAO, réseaux sociaux, logiciels d'enquête en ligne)

Modalités

Lieu du stage : 2 rue St Vincent à Nantes / Tutrice : Responsable du Service Action culturelle
Durée : 5 mois souhaité / Période : idéalement de mars-arvril à juillet-août 2018 / Niveau : master 2